Alors qu’une centaine de député-es NUPES et militant-es LGBTQIA se sont réuni-es à Paris pour réclamer la démission de Caroline Cayeux, ministre, maire et présidente de l’agglomération de Beauvais, suite à ses propos jugés homophobes, plusieurs militants et élus picards réclament une manifestation à Beauvais, ville de la ministre déléguée aux Collectivités territoriales qui n’a pas lâché les rênes de l’agglomération beauvaisienne.

La polémique autour des propos homophobes de Caroline Cayeux ne désenfle pas. Alors que la ministre déléguée aux Collectivités territoriales, maire et présidente de l’agglomération de Beauvais n’a pas souhaité réagir à une agression homophobe survenue dans sa ville la semaine dernière. Plus d’une centaine de députés et militant-es LGBTQIA se sont mobilisés à Paris pour réclamer la démission de la ministre.

« J’ai beaucoup d’amis parmi tous ces gens-là et c’est un mauvais procès qu’on me fait et ça m’a beaucoup contrariée » s’était justifiée sur Public Sénat le mardi 12 juillet, Caroline Cayeux, ministre déléguée aux Collectivités territoriales interrogée sur ses propos anti mariage pour tous en 2013 lors de l’examen de la loi Taubira.

Maire de Beauvais depuis plus de 20 ans, Caroline Cayeux, l’ancienne sénatrice LR s’était notamment illustrée lors du vote concernant le mariage pour tous. En 2013, au Sénat, Caroline Cayeux défendait une amélioration du PACS contre l’ouverture du mariage aux personnes de même sexe, en avril 2013 elle déclarait qu’elle voterait contre la loi Taubira car « parler du mariage des couples de personnes de même sexe, c’est parler de la place de l’homme dans la nature […] nous ne devons pas insulter la nature. » 

Dès sa nomination comme ministre, nous évoquions sur Amiénois-e.fr ses postures proches de celles de Gérald Darmanin; hermétiques à l’accès au mariage pour les couples de même sexe. Une « union » que Caroline Cayeux avait jugée de « contre-nature ».

La ministre qui a été contrainte de démissionner de la mairie de Beauvais -sans le faire réellement immédiatement- sous pression de Matignon, a rappelé qu’elle maintenait ses propos et a fustigé ceux qui tentaient de lui faire un « mauvais procès« : « Je maintiens évidemment mes propos mais j’ai toujours dit que si la loi était votée je l’appliquerais.

Avant de conclure: « je n’ai jamais fait partie de la Manif pour tous, je n’ai jamais défilé, que les choses soient claires »

Plusieurs député-es LFI et de la NUPES étaient présent-es à Paris, ce mardi 2 août, au rassemblement pour demander la démission de Caroline Cayeux dont les propos ont été jugés homophobes.

La ministre Caroline Cayeux s’était donc défendue en maintenant ses propos ce qui a heurté bon nombre de personnes, dix ans après la loi Taubira. L’opposition de gauche dénonce, elle, mépris et homophobie latente alors qu’une tribune demandant un gouvernement sans LGBTQIAphobes notoires signée par de nombreux élu-es de gauche avait été publiée sur Têtu.

Une manif anti Cayeux à Beauvais ?

Suite à la manifestation parisienne et face à la polémique, plusieurs élus et militants de gauche ont fait part de la nécessité d’une manifestation à Beauvais pour demander la démission de la ministre déléguée aux Collectivités territoriales du gouvernement d’Elisabeth Borne.

+

Outre les député-es NUPES, plusieurs membres du gouvernement d’Emmanuel Macron ont fait part de leur gêne face aux propos de Caroline Cayeux, l’étau se resserre donc sur l’élue de Beauvais.

Un commentaire